Trois axes d'enseignement
Journées d'études
Séminaires
Présentations cliniques
Dans les régions
Aquitaine
Centre
Isère
Strasbourg
Région parisienne
Projets
France
Europe

Rechercher

 



 

 

Vie de l'association

Compte rendu de l’Assemblée Générale du 19 Novembre 2005


Le Président Jean Garrabé déclare la validité de l'Assemblée à se tenir, le quorum de participation étant atteint :

57 membres inscrits, 41 présents ou représentés.

Il nous rappelle que l'association s’est constituée voici un an ; cette année zéro a permis aux responsables de mettre en place une certaine organisation ; si tous les membres inscrits sont engagés dans l’enseignement et la recherche ils font parti du comité de recherche, le conseil scientifique lui est fait de membres inscrits et de personnalités extérieur requises pour leur notoriété ou leurs compétences pour soutenir les actions engagées et projetées.
breitling replica watches

A l’ordre du jour :
- Rapport moral
- Rapport financier
- Les prévisions pour 2006
- Election du Conseil d’Administration selon nos statuts
- Questions diverses

I—Parole est donnée au Dr Nicole Anquetil, Secrétaire Générale, par le Président pour le Rapport moral.

Pour que l’association prenne la place qu’elle ambitionne dans l’enseignement de la Psychiatrie à savoir redonner à la clinique le centre de sa réflexion en y incluant l’apport de la psychanalyse qui depuis sa découverte par Freud et la diffusion de l’enseignement de Lacan ne cesse de l’interroger à travers les écoles françaises et allemandes, trois types de manifestations se sont mises à l’œuvre tant en province qu’en région parisienne.

- Des journées d’études
- Des séminaires hebdomadaires ou mensuels
- Des présentations cliniques

Les journées d’étude : Quatrième journée de Printemps

 

,le 21 Mai 2005, au Centre Saint Martin de Vignogoul à Pignan «  Malaise dans la transmission »

 

avec l’association Isadora, organisée entre autres par les Drs Hervé Bokobza et Jean-Jacques Xambo. 2- « 

Qu’entend-t-on par concept de santé mentale ? » Paris les 28 et 29 Mai, organisées parles Drs Nicole Anquetil, Yannick Cann, Jean-Louis Chassaing, et Thierry Jean avec la participation de l’EPEP avec le Dr François Benrais. 3- «  La clinique psychiatrique, quel avenir

 ? » Le Havre, 1er Octobre 2005,avec l’Ecole psychanalytique de Normandie, Jacques Hébert, et l’association Méandres. 4- «  L’enfant-problème  » Paris Les 19 et 20 Novembre 2005, organisées avec le Journal français de psychiatrie, en collaboration avec la revue Le débat,L’EPEP et HUMUS. Au comité d’organisation, les Drs Yannick Cann, Thierry Jean et Jean-Pierre Lebrun.
swiss replica watches

Les séminaires :

1- L’enseignement en Aquitaine avec les Drs Michel Demangeat et Françoise Efel- «  Reconnaissance de l’image, reconnaissance du sujet » - « Etude du séminaire de Jacques Lacan : L’éthique de la psychanalyse » avec Mme Françoise Chassagne et M. Jean-Claude Ovejero. - « Relaxation selon Michel Sapir » avec le Dr Darquey.

2-L’enseignement à Henri Ey, 15 avenue de la porte de Choisy 75013 Paris. Avec le concours de la SEREV, association scientifique de l’hôpital de Perray Vaucluse. - « Modalités du déclenchement et d’entrée dans les psychoses » Avec Nicole Anquetil, Jorge Cacho, Michel Daudin, François Delaporte et Michel Jeanvoine.
replica watches

3-Enseignements de l’AMCPSY : 2 sessions de formation sur « Alcool, dépression, précarité », financées par la CPAM et la DASS de Paris, sous la responsabilité du Dr Pascale Fourcade.

4-Avec l’Ecole de Sainte Anne : « Qu’en est-il de la structure dans la psychiatrie contemporaine ». Au centre Hospitalo-universitaire de Sainte, 1 rue Cabanis 75014 Paris, secteur 75G14.Responsable Dr Louis Sciara.

D’autres existent, un fascicule rassemblant tous les lieux et thèmes est en cours d’élaboration et devrait paraître en Janvier 2006.

Les présentations cliniques :

Nous en soulignons l’importance comme lieu d’enseignement tant de la psychiatrie et de la psychanalyse dont les destins sont liées pour la cohérence et la pertinence d’une clinique du sujet basée sur les Ecoles françaises et allemandes de psychiatrie et les découvertes de Freud et de Lacan entres autres références. Sont inscrites au Collège les présentations de Villejuif avec Nicole Anquetil et Michel Jeanvoine, 54 avenue de la République 94800, et celles du service du Dr Naudet à l’hôpital Henri Ey, 15 avenue de la porte de Choisy ,Paris 75013. avec Michel Daudin, Hubert de Novion et Stéphane Thibierge.D’autres vont s’y inscrire.

Un site a été mis en place depuis Mars 2005 :

collegepsychiatrie.com avec une adresse électronique, collegepsy@collegepsy.com

Ce site est largement perfectible mais il a déjà plus de 2000 visites et y figurent tous les renseignements sur les différents types d’enseignements ainsi que des « brèves » et des articles et des comptes rendus de journées d’études. Toute contribution est la bienvenue.

Agrément pour la formation :

Une demande a été faite auprés de la Direction Régionale du Travail et de l’Emploi et de la Formation Professionnelle pour être enregistré en tant que dispensateur de formation en Juillet dernier. Cet agrément est suspendu à des conventions que nous devons signer, comme le prévoit l’article 5 de nos statuts, avec des universités, des organismes hospitaliers, des associations scientifiques et autres...

Les prévisions pour 2006 :

Quatre journées d’études sont prévues,
-  A Grenoble, le 18 Mars «  La crise  »
-  A Brest, le 7 Avril, «  Fonction du langage et apprentissage » avec l’AFP, Association française de psychiatrie, et l’API, Association de psychiatrie infantile.
-  A Paris les 1er et 2 Avril avec Le JFP, Journal français de psychiatrie, «  L’évaluation  ».
-  A Colmar, en Septembre, avec Le JFP, organisées par le Professeur Michel Patris, Jean-Louis Chassaing et Françoise Coret. «  L’expertise en question  »

Mis au vote, le rapport moral est approuvé à l’unanimité.

II- Parole est donnée à Yannick Cann, trésorier , pour le rapport financier. Pour cette première année d’exercice les comptes du Collège sont relativement réduits

Les recettes proviennent essentiellement des cotisations des membres et des droits d’inscriptions aux journées sur La Santé Mentale
replica watches

Les dépenses sont liées aux frais de mise en place du Collège, dont la création du site, les assurances,les frais d’envoi de courriers. Les autres dépenses sont consacrées à la location des salles pour les journées et les réunions.

A ce jour 19 novembre 2005 Recettes : 11895 € Dépenses : 6403,15 €

Soit un solde positif de : 5491,85 €

Pour l’année 2006 la cotisation des membres est maintenue à 150 €

Quitus est donné à l’unanimité au trésorier.

III- Election du Conseil d’Administration.

Ont été élus à l’unanimité :

Nicole Anquetil François Benrais Jean-Louis Chassaing Michel Daudin Michel Demangeat Martine Gros Jacques Hébert Michel Jeanvoine Jaqueline Légaut Marc Morali Jean-Pierre Rumen Thierry Jean Jean-Jacques Xambo

Les membres fondateurs, Messieurs Yannick Cann , Jean Garrabe, Claude Jeangirard, Charles Melman et Michel Patris y faisant partie de droit, le CA se compose ainsi de 18 membres.

Les membres du CA ont immédiatement soumis au vote la constitution du Bureau du, ont été élus à l’unanimité les membres du bureau provisoire de l’assemblée constitutive :

Dr Jean Garrabé, Président Dr Nicole Anquetil, Secrétaire Générale Dr Yannick Cann, Trésorier A ce bureau ont été adjoints à l’unanimité 4 nouveaux membres :

Les Drs Jean-Louis Chassaing, Michel Daudin, Michel Jeanvoine et Thierry Jean. IV- Questions diverses

A la demande de quelques uns, il est discuté de la pertinence d’une prise de position du Collège à propos des discussions actuelles sur l’accès spécifique direct d’un patient aux soins psychiatrique tel qu’il a été maintenu pour la gynécologie et l’ophtalmologie dans le cadre de la régulation des dépenses de santé et de la mise en place de la filière des soins. Il est rappelé que le Collège n’avait pas vocation à débattre de questions qui relèvent d’associations syndicales, par contre il appartient tout à fait à son éthique de lutter contre la déspécification de l’acte psychiatrique et de la psychiatrie toute entière à laquelle nous assistons depuis plusieurs années et qui s’accélère actuellement, aboutissant aux prisons ou à la rue comme lieus de vie de pour les patients atteints de pathologie mentale. Détruire la psychiatrie, faire disparaître le citoyen semblent aller de pair .
breitling replica watches

Il est ensuite longuement débattu qu’à travers les diverses crises institutionnelles ( Michel Demangeat) et identitaires que traverse notre société aucune réponse par collectivisation ne pourra être apportée ( Charles Melman, Jean Garrabé) et qu’il serait du ressort du Collège d’ informer le ministère de l’intérieur qu’il est mal guidé en la matière, il serait absolument nécessaire que chaque cas particulier soit examiné au sein des CMP ou CMPP. Le rapport Benisti est évoqué et une réflexion s’impose sur la nécessité de voir traiter les enfants en difficulté scolaires pour éviter les marginalisations sociales, dépister les futurs délinquants n’est pas la meilleure façon d’aborder ces questions et les rend encore plus problématiques. Il serait au contraire opportun d’apporter, dés les premières difficultés d’adaptation un regard de quelqu’un soucieux de l’avenir sans que le but soit éducatif, religieux ou policier.

 

La dérive sémantique de la symptomatologie psychiatrique vers les troubles du comportement et de la santé mentale demandant un accompagnement médico-social avec la disparition de la séméiologie classique, fait évoluer les concepts médicaux vers des concepts scientifiques, voire religieux empêchant toute prise en compte de la subjectivité et de la structure, une existence de la nosologie est-elle possible sans séméiologie ? Remettre en chantier les cliniques de l’hystérie et de la paranoïa s’impose dés lors. Les journées d’étude prévues l’année précédente à Reims « La psychiatrie peut-elle faire l’impasse d’une théorie du sujet ? » sont à reprendre dans les travaux de 2006.

Un ouvrage collectif très vaste sur la clinique et son histoire est envisagé pour le Collège.

L’Assemblée Générale est close à 19h30.

La secrétaire Générale

Nicole Anquetil